Eté au Théâtre Colón de Buenos Aires

En juillet 1921, Vicente est arrivé en Argentine comme la grande star qu’il était déjà. Le contrat venait de la Gran Compañía Lírica Italiana du «Maestro» Giorgio Polacco. Il a chanté les deux mois de juillet et août au Théâtre Colón de Buenos Aires avec sa compatriote Maria Barrientos et le ténor italien Giovanni Martinelli, entre autres figures du moment.

Il a conquis la critique et le public de Chicago et de San Francisco

A la fin de l’année il est rentré aux Etats Unis avec un contrat de la Chicago Opera Association, de Mary Garden, chantant à Chicago et New York du 29 décembre 1921 jusqu’au 11 février 1922. Pendant cette période il a chanté avec de très importantes figures du moment: Amelita Galli-Curi, Tito Schipa ou sa compatriote Graziella Pareto. La critique de Chicago le découvrit et, à nouveau, beaucoup de compliments quant à son art et à sa personnalité. Il en allait de même à New York, bien que là-bas c’était pour eux un vieil ami.

Après sa dernière apparition avec la compagnie de Mary Garden il n’y a plus de nouvelles sur lui jusqu’en juin de 1922. Il se peut que, pendant ce temps il ait fait le voyage en Espagne dont se souvenaient ses enfants. Le plus jeune, Paco, ne se souvenait que de cette visite. Vicente, l’aîné (mon père) se souvenait de deux autres fois, avant celle-ci. Ce voyage a dû être, cependant, le dernier pour essayer d’emmener, sans succès, sa famille avec lui. Après cela il y a eu rupture du couple.

La première quinzaine de juin 1922, il a reçu le contrat de la San Francisco Opera Company pour chanter au Stanford Stadium University, de Palo Alto (San Francisco). D’après l’information issue des journaux du moment, ce «Festival d’Opéra» c’était «l’essai d’un plan élaboré par le directeur d’orchestre Gaetano Merola et par Frank Carroll Giffen, pour établir un siège d’opéra à San Francisco, avec des chœurs et un orchestre permanent, de manière à pouvoir faire venir les stars des autres villes pour plusieurs opéras et qu’elles puissent trouver la compagnie, la musique et le décor ici». En raison de sa participation à ce Festival, Vicent est apparu dans une importante radio, chantant plusieurs airs et sortant en première page du journal «San Francisco Call & Post».

Son expérience à Palo Alto finie, Vicente est retourné, de fin juin jusqu’à début septembre 1922, avec la Chicago Opera Association, aux soirées en plein air de Ravinia Park, près de Chicago. Plus de 30 représentations, coïncidant à nouveau avec sa compatriote Graziella Pareto. Les critiques des différents moyens de communication, revues spécialisées, etc. sont très élogieuses, comme d’habitude, envers Vicent.

1921 Buenos Aires Vicent Ballester Retrat amb la Companyia Teatro Colon  1922 01 Chicago Vicent Ballester El Barbero de Sevilla

Buenos Aires (1921)

Vicent Ballester en haut au centre, avec la compagnie du Théâtre Colón

Chicago, janvier 1921

Vicent Ballester caractérisée par l'interprétation de El Barbero de Sevilla

Joomla templates by a4joomla