Et tout a commencé en Italie

Ce qui est bien confirmé par contre c’est qu’au début de l’année 1914, Vicente est parti en Italie pour chanter à Garlasco (Pavia). Sa femme, enceinte de son premier fils, n’a pas voulu le suivre et est retournée à Barcelone, avec sa famille, où est né son fils, Vicente, mon père, en mai 1914. A Garlasco, mon grand-père a chanté pendant tout un mois au Théâtre Martinetti et a eu de très bonnes critiques dans les différents journaux. L’éclat de la Première Guerre mondiale l’a obligé à rentrer à Barcelone où Vicente s’est définitivement consacré au «bel canto».

Il a chanté dans des théâtres de Barcelone, mais aussi de Palma de Mallorca, Tarragone, Masnou, Igualada, et d’autres encore, jusqu’à recevoir un contrat pour chanter dans sa ville, Valencia, au Théâtre Ruzafa, avec la compagnie de Patricio Leon. Il s’y est rendu avec sa femme et son fils. La saison a commencé le 7 octobre avec l’opéra espagnol Maruxa de Vives, mais une invitation pour chanter au Théâtre Martí de La Havane l’a obligé à finir avec le Ruzafa au mois de décembre.

1915 1 Barcelona Vicent Ballester

Barcelone, Janvier 1915

Portrait de Vicent Ballester

Joomla templates by a4joomla